Equipement de protection collective et individuelle




Moyens de protection collective - moyens de protection, liés structurellement et fonctionnellement au processus de production, équipements de production, locaux, bâtiments, structures, sites de production.

En fonction de la destination sont:

- des moyens de normalisation de l’air ambiant des locaux industriels et des lieux de travail, de localisation de facteurs nocifs, de chauffage, de ventilation;

- des moyens de normalisation de l'éclairage des locaux et des lieux de travail (sources lumineuses, dispositifs d'éclairage, etc.);

- des moyens de protection contre les rayonnements ionisants (dispositifs de protection, de scellement, de signalisation de sécurité, etc.);

- moyens de protection contre les rayonnements infrarouges (protection; scellement, dispositifs d'isolation thermique, etc.);

- des moyens de protection contre les rayonnements ultraviolets et électromagnétiques (de protection, de ventilation, de commande à distance, etc.);

- moyens de protection contre le rayonnement laser (clôtures, signaux de sécurité);

- moyens de protection contre le bruit et les ultrasons (clôtures, suppresseurs de bruit);

- des moyens de protection contre les vibrations (dispositifs antivibrations, amortisseurs de vibrations, absorbeurs de vibrations, etc.);

- moyens de protection contre les chocs électriques (clôtures, alarmes, dispositifs d'isolation, mise à la terre, évanouissement, etc.);

- moyens de protection contre les hautes et basses températures (clôtures, dispositifs d'isolation thermique, chauffage et refroidissement);

- moyens de protection contre les effets de facteurs mécaniques (clôtures, dispositifs de sécurité et de freinage, signaux de sécurité);

- moyens de protection contre l'exposition à des facteurs chimiques (dispositifs d'étanchéité, de ventilation et de purification de l'air, commande à distance, etc.).

- moyens de protection contre les effets de facteurs biologiques (clôtures, ventilation, signalisation de sécurité, etc.)

Les moyens de protection collective sont divisés en: dispositifs de protection, de sécurité, de freinage, dispositifs de contrôle automatique et d'alarme, contrôle à distance, signaux de sécurité.

Les barrières sont conçues pour empêcher une personne d'entrer accidentellement dans la zone de danger. Ils sont utilisés pour isoler les pièces mobiles des machines, les zones d'usinage des machines, les presses, les éléments de percussion des machines de la zone de travail. Les appareils sont divisés en stationnaire, mobile et portable.

Les dispositifs de sécurité permettent d’éteindre automatiquement les machines et les équipements lorsqu’ils s'écartent du fonctionnement normal ou lorsqu'une personne pénètre dans une zone dangereuse. Ces dispositifs peuvent être bloquants et restrictifs. Les dispositifs de verrouillage sur le principe d'action sont les suivants: électromécanique, photoélectrique, électromagnétique, à rayonnement, mécanique.


border=0


Dispositifs de freinage largement utilisés , qui peuvent être divisés en sabot, disque, conique et cale. Les freins à chaussures et à disques les plus couramment utilisés. Les systèmes de freinage peuvent être manuels, à pied, semi-automatiques et automatiques.

Pour assurer le fonctionnement sûr et fiable de l'équipement, les dispositifs d'information, d'avertissement, de contrôle automatique d'urgence et d'alarme sont très importants. Les dispositifs de contrôle sont des dispositifs de mesure de pressions, de températures, de charges statiques et dynamiques qui caractérisent le fonctionnement de machines et d’équipements. Les systèmes d'alarme sont les suivants: son, lumière, couleur, signe, combiné.

Diverses mesures techniques sont utilisées pour se protéger contre les chocs électriques. Ce sont de petites tensions; séparation du réseau électrique; contrôle et prévention des dommages à l'isolation; protection contre le contact accidentel avec des pièces sous tension; mise à la terre de protection; arrêt de sécurité; équipement de protection individuelle.

Équipement de protection individuelle - désigne les moyens utilisés par les travailleurs pour se protéger contre les facteurs nocifs et dangereux du processus de production, ainsi que pour se protéger contre la pollution. Les EPI sont utilisés dans les cas où la sécurité du travail ne peut être pleinement assurée par l'organisation de la production, la conception des équipements, les moyens de protection collective.

La fourniture d’un équipement de protection individuelle aux employés doit être conforme aux normes de l’industrie pour la distribution gratuite de vêtements, chaussures et autres équipements de protection individuelle aux travailleurs et employés approuvés. Résolution du ministère du Travail de Russie n ° 66 du 25 décembre 1997 [2].



En fonction de la destination, allouez:

- combinaisons isolantes - pneumosuits; costumes imperméables; combinaisons spatiales;

- protection respiratoire - masques à gaz; respirateurs; casques aériens; masques pneumatiques;

- vêtements spéciaux - salopettes, semi-salopettes; vestes; pantalons; costumes; des peignoirs; imperméables; manteaux de fourrure courts, manteaux en peau de mouton; des tabliers; gilets; brassards.

- chaussures spéciales - bottes, bottes, demi-bottes, bottes, chaussures basses, chaussures, couvre-chaussures, bottes, couvre-bottes;

- protection des mains - gants, gants;

- protection de la tête - casques; casques, cagoule; chapeaux, bérets, chapeaux;

- protection du visage - masques faciaux; boucliers de protection;

- protection auditive - casques anti-bruit; des écouteurs; des inserts;

- protection des yeux - lunettes de sécurité;

- dispositifs de sécurité - ceintures de sécurité; tapis diélectriques; poignées; manipulateurs; rotules, coudières, épaulettes;

- produits de protection, produits dermatologiques - détergents; les pâtes; les crèmes; pommade

L'utilisation d'équipement de protection individuelle devrait garantir une sécurité maximale, et les inconvénients liés à leur utilisation devraient être minimisés.

Principes fondamentaux de l'organisation et de la conduite des opérations de sauvetage et autres travaux urgents (SIDNR). Le but, le contenu et les conditions de CIDNR. Forces et fonds réunis pour leur conduite.

Les catastrophes naturelles , les accidents et les catastrophes sur les installations économiques, ainsi que l’utilisation de moyens modernes de destruction par l’ennemi, entraînent la destruction de bâtiments et de structures, les incendies, la contamination radioactive, chimique et bactériologique, la destruction de personnes et d’animaux.

Afin d'éliminer les conséquences des situations d'urgence , l'utilisation de moyens de destruction modernes dans les activités de défense civile prévoit le sauvetage et d'autres travaux urgents (CDNR).

Travaux de sauvetage - actions dans la zone d’urgence pour sauver des personnes, des valeurs matérielles et culturelles, protéger l’environnement, le localiser et réprimer ou atténuer au maximum les effets des facteurs de risque qui en sont caractéristiques (article 1 de la loi RK sur les services de secours et de secours) sauveteurs », 27 mars 1997).

Les travaux de sauvetage comprennent:

- effectuer la reconnaissance des itinéraires pour l'avancement des formations et des sections (objets) de travail;

- localisation et extinction des incendies sur les chantiers (objets) et sur les voies d'accès à ceux-ci;

- rechercher les personnes touchées et les sortir des décombres, des bâtiments endommagés et en flammes, des salles remplies de gaz et de fumée;

- Ouverture des défenses détruites, endommagées, jonchées et sauvetage des personnes en leur possession;

- recherche et sauvetage de personnes se noyant dans des coulées de boue, des inondations, des inondations;

- alimentation en air des défenses sur pilotis avec système de filtrage endommagé;

- fourniture d'une première assistance médicale et pré-médicale aux personnes affectées et évacuation vers des établissements médicaux;

- déplacement (exportation) de la population des zones dangereuses vers des zones sûres;

- traitement sanitaire des personnes et désinfection de leurs vêtements, dégazage et décontamination de l'équipement, transport, équipement de protection individuelle (EPI), désinfection du territoire et des structures, aliments, matières premières alimentaires, eau et fourrage;

- distribution d'eau, de nourriture et de vêtements aux personnes touchées;

- doter les victimes de tentes, de structures gonflables et d’autres structures temporaires;

- animaux de recherche et de sauvetage;

- collecte et protection des valeurs matérielles et des objets importants;

- boucler et protéger le territoire afin de garantir la quarantaine et d'autres activités;

- identification, enregistrement et inhumation des morts de la manière prescrite.

D'autres travaux urgents sont effectués afin de créer les conditions nécessaires à des opérations de sauvetage réussies et sûres, afin de garantir l'activité vitale de la population dans les zones d'urgence, les lésions et la survenue de facteurs de dommage secondaire.

Travaux d'urgence dans les interventions d'urgence   - fourniture globale de travaux de secours, fourniture d'une assistance médicale et autre aux personnes touchées par une situation d'urgence, création des conditions nécessaires à la préservation de la vie et de la santé de personnes, maintien de leurs performances (article 1 de la loi de la République du Kazakhstan sur les services de secours d'urgence et le statut de sauveteur 27 mars 1997).

Les travaux urgents comprennent:

- la restauration à court terme de routes et de structures de routes et de ponts pour le déplacement des sauveteurs dans les zones de catastrophes naturelles et d'accidents;

- pose de chemins de colonnes et de dispositifs de passages dans les gravats et dans les zones contaminées par des substances radioactives (SDS et OS);

- localisation d'accidents sur les réseaux de gaz, d'énergie et autres;

- la restauration à court terme des lignes de communication, des lignes électriques et des réseaux de distribution d'énergie endommagés ou détruits afin de garantir les opérations de sauvetage;

- le renforcement ou l'effondrement de structures instables menaçant l'effondrement et empêchant la sécurité des mouvements et des opérations de sauvetage;

- restauration provisoire des prises d'eau et purification de l'eau.

Les techniques tactiques et la séquence de mise en œuvre du CIDNR dépendent du degré et de la nature de la destruction des bâtiments et des structures, de la structure des blocages, des accidents sur les réseaux de distribution et des lignes électriques, de la nature de l'infection par SDYAV, OS ou RV, d'incendies d'autres conditions affectant la conduite des travaux.

La séquence de mesures visant à éliminer les conséquences des accidents et des catastrophes naturelles:

- l'étude du réseau routier affecté par les zones sinistrées, les zones habitées et les objets de gestion, avec cartes et descriptions;

- photographie aérienne des zones touchées;

- reconnaissance d' objets sur lesquels il est nécessaire d'effectuer le SIDNR;

- travaux d'ingénierie et de sauvetage;

- une étude détaillée de l'objet et de la composition de la documentation simplifiée sur l'organisation du travail;

- libération d'objets bloqués ou obstrués, nettoyage des équipements en panne, suppression des inondations;

- l'organisation du service de couvre-feu dans la zone de l'accident et dans les environs;

- autres activités visant à assurer la bonne mise en œuvre des travaux d'élimination des conséquences.

CDND doit être déployé immédiatement après l'arrivée des sauveteurs au centre de destruction, en même temps que la reconnaissance. Elles doivent être effectuées de manière continue jour et nuit, par tous les temps, dans des conditions de destruction, d'incendie, de contamination de l'atmosphère et du terrain, des inondations du territoire et sous l'influence de conditions défavorables. Afin de réussir au mieux à sauver les personnes et à préserver les valeurs matérielles, le CEDNR doit être organisé et mis en œuvre dans un délai limité.

Associés au salut des personnes , sont effectués en continu jusqu'à leur achèvement. Si nécessaire, changez et reposez les sauveteurs, la nourriture sur le site de travail ou dans les zones désignées.

Groupement des forces et moyens de secours et autres travaux urgents.

Pour mener à bien les opérations de sauvetage et autres travaux urgents (CIDNR) dans les lésions, l’infection chimique, radiologique, bactériologique (biologique), en temps de paix et en temps de guerre, un groupe de forces et d’équipements est créé. Ce groupe comprend généralement:

a) Forces de GO:

- des unités militaires de défense civile;

- les formations territoriales et les objets de la défense civile;

- formation de services de défense civile et d'urgence;

- Équipes de sauvetage républicaines et régionales.

Sur décision du gouvernement de la République du Kazakhstan, des unités du ministère de la défense et du ministère de l'intérieur, des unités départementales spécialisées de sauvetage et de sauvetage, des unités paramilitaires et autres faisant partie du groupe général de forces et d'équipements et effectuant des travaux sous gestion opérationnelle peuvent être affectées chef des travaux de sauvetage.

b) Moyens pour réaliser la CDNR.

Les installations de GO incluent tous les types et toutes les marques de machines et de mécanismes de construction et de routes disponibles dans les organisations, ainsi que les équipements des services publics municipaux.

Les machines et les mécanismes, selon la destination, sont répartis dans les groupes suivants:

- Machines et mécanismes pour créer des allées de circulation, désassembler et débarrasser des débris, soulever, déplacer et transporter des marchandises (bulldozers, pelles, niveleuses, racleuses, tracteurs, tracteurs, grues);

- Machines et mécanismes pour la désinfection de surfaces contaminées (arroseuses, balayeuses, pompes à incendie, niveleuses, bulldozers);

- des mécanismes et des outils pour perforer les ouvertures dans les murs, les ouvertures dans les plafonds des structures de protection permettant de leur fournir de l'air (stations mécaniques, pneumatiques, électriques, à compresseurs avec alésage et marteaux perforateurs) et les équipements de coupe du métal (coupe-pétrole et coupe-essence)

- mécanismes de pompage de l'eau (pompes, motopompes).

Sur la base de la décision prise de procéder à des opérations de sauvetage et à d’autres travaux urgents, il est prévu de créer à l’avance un regroupement des forces et une procédure éventuelle pour son utilisation (actions) sur des sites (objets) prédéterminés du travail dans les lésions.

Pour assurer la poursuite des opérations de sauvetage et autres travaux urgents jusqu'à leur achèvement, en intensifiant les efforts, en élargissant la portée des travaux, ainsi qu'en remplaçant les forces et les moyens, les groupes de forces de défense civile peuvent comprendre un, deux, trois échelons et une réserve. En fonction de la situation possible, chaque échelon peut comporter plusieurs quarts de travail. Le nombre de changements dans la composition des échelons est déterminé en fonction de la disponibilité des forces et des moyens, de leurs capacités, de la situation sur le chantier, de la quantité de travail à venir, des possibilités de transport et du moment d'arrivée dans les zones de travail.

Le premier échelon comprend les plus mobiles, dotés du personnel, préparés et équipés en équipements et forces de propriété qui peuvent arriver rapidement (généralement le premier jour) dans les zones d’urgence, les lésions et commencer le travail.

Le deuxième échelon est destiné à accroître les efforts et à élargir le front des opérations de sauvetage, ainsi qu’à remplacer les sous-unités et les formations du premier échelon.

Les unités et formations militaires qui font partie des échelons sont réparties de manière à respecter l’intégrité et la structure organisationnelle.

Les réserves sont destinées à résoudre les problèmes surgissant lors des opérations de sauvetage et autres travaux urgents et à intensifier les efforts sur les sites et objets les plus importants afin de raccourcir les délais, de remplacer les forces et de transférer les forces et les fonds vers de nouveaux sites de travail.

Littérature principale: 2 [206-223].

Questions de test:

1. Que comprend le CDNR?

2. Quelle est la séquence des activités pour éliminer les conséquences des accidents et des catastrophes naturelles?

3. Quels sont les points forts et les moyens de mener à bien la CDNR?

4. Quelles sont les caractéristiques de l'organisation et de la conduite du CDNR?





; Date d'ajout: 2014-02-02 ; ; Vues: 51117 ; Le matériel publié viole-t-il le droit d'auteur? | | Protection des données personnelles | COMMANDE DE TRAVAIL


Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez? Utilisez la recherche:

Les meilleurs dictons: Mais qu'en est-il des maths, si vous ne pouvez pas vous connecter correctement ??? 7649 - | 6669 - ou tout lire ...

Voir aussi:

border=0
2019 @ bolgarna.info

Page générée en plus: 0.007 sec.